Et pour un nid de bourdons, de guêpes ou de frelons ?

Que faire si vous avez chez vous un nid de bourdons, de guêpes ou de frelons ?

Comment distinguer abeilles, guêpes, frelons, bourdons ?

Ne paniquez pas: ces insectes veulent seulement mener leur vie de bourdon, de guêpe ou de frelon et ils n’ont généralement aucune intention belliqueuse à l’égard de votre famille !

Si vous découvrez chez vous un de ces nids (à l’exception du frelon asiatique), essayez de vivre avec lui jusqu’à la fin de la saison. Si vous le découvrez en fin d’été, dites-vous bien qu’il est installé là depuis plusieurs mois sans vous avoir jamais dérangé; ce n’est pas parce que vous avez pris conscience de son existence aujourd’hui que vous courez un danger plus grand !

Evitez de passer à l’endroit du nid, faites en sorte que les enfants ne puissent y accéder par inadvertance.

Pensez que ces insectes sont très utiles à l’environnement et qu’ils soufrent déjà beaucoup de sa dégradation: les bourdons sont des pollinisateurs très importants, les guêpes consomment de grandes quantités de chenilles et pucerons qui dévorent nos cultures.

Alors, pensez que la seule alternative c’est de détruire le nid et qu’il ne faut en arriver à cette extrémité qu’en cas de danger réel, pas sur base d’une crainte irraisonnée. Pensez aussi que, pour détruire le nid, les professionnels utiliseront de puissants insecticides qui représentent un danger bien réel celui-là pour vous, pour votre famille et pour l’environnement !

Les apiculteurs n’interviennent pas pour les nids de frelons, de guêpes ou de bourdons; si vous le souhaitez vraiment, il faut demander l’intervention des pompiers ou de services payants.

Si donc c’est réellement indispensable, dans la région de Wavre vous pouvez contacter:

  • Gaëtan FIEVEZ: https://fg-api.be/; 0474/28 56 59
  • Robert FRESON (anciennement Serge LEVIS): 010/84 11 46
  • APES SPRL: 0494 / 66 02 22

 

Comment distinguer abeilles, bourdons, guêpes et frelons ?


Les abeilles mellifères sont noires, avec souvent quelques segments abdominaux brun-roux, mais jamais jaunes

Les bourdons sont trapus et poilus. Ils n’ont aucune agressivité; n’essayez quand même pas de les prendre en main ou de déranger leur nid car, agressés de la sorte, ils sauront se défendre. Ils butinent exclusivement les fleurs et n’entrent donc que rarement en contact avec les humains: le risque de piqûre est très réduit. Le seul cas problématique, c’est si ils ont installé leur nid dans un endroit de passage où on risque de les déranger.

Les bourdons font des nids annuels. La reine commence son nid seule à la fin de l’hiver, puis elle est aidée par ses filles et la colonie se développe plus rapidement en été. A la fin de l’été, une colonie de bourdons peut comprendre une bonne centaine d’individus. Les jeunes reines fécondées se dispersent en hiver pour hiberner individuellement dans une cachette abritée. Les nids 2020 ne survivront pas en 2021 mais on ne peut pas exclure que d’autres nids s’installent là en 2021 ! Ils font leur nid dans un creux et y apportent des fibres : poils d’animaux, mousse, herbe, … Ensuite, ils construisent des alvéoles en cire (verticales, comme de petites urnes).

Il existe plusieurs espèces de bourdons qu’il n’est pas toujours aisé de distinguer; notamment le bourdon des jardins (Bombus hortorum), le bourdon des prés (Bombus pratorum), le bourdon des pierres (Bombus_lapidarius), le bourdon terrestre ( Bombus terrestris)

Les guêpes sont jaunes et noires. Contrairement à leur réputation, elles ne sont pas particulièrement agressives; mais elles ont la déplorable habitude d’aimer ce que nous aimons aussi: sucreries, coca-cola, bière, etc. C’est pourquoi c’est elles que nous trouvons le plus fréquemment autour de nous en été et que le risque de piqûre est plus élevé.

Les guêpes adultes se nourrissent principalement de sucre (nectar des fleurs). Mais elles élèvent leurs larves en les nourrissant  de protéines animales: elles sont de redoutables prédateurs notamment de mouches et de chenilles et à ce titre, elles sont particulièrement importantes dans l’équilibre naturel de nos jardins.

Les guêpes font des nids en papier mâché qu’elles accrochent sous les toitures, dans les greniers ou remises, ou dans des trous dans le sol: elles peuvent squatter des nids de rongeurs. Les nids de guêpes sont également annuels et ils se développent comme ceux des bourdons, un peu plus tardivement.

Les espèces de guêpes les plus fréquemment rencontrées sont la guêpe commune (Vespula vulgaris), la guêpe germanique (Vespula germanica) et le frelon d’Europe (Vesta crabro)

Les frelons d’Europe, vespa crabroressemblent à de grandes guêpes: ils sont aussi jaunes et noirs. Une colonie de frelons d’Europe peut consommer jusqu’à 500 gr d’insectes et d’araignées par jour: mouches, guêpes, abeilles, libellules, chenilles. Ce sont donc des insectes utiles, même si, de temps en temps, ils sont prédateurs d’abeilles.

Le frelon asiatique, vespa velutina, est un nouveau venu en Europe et en Belgique; c’est une espèce invasive qui est une menace réelle pour les abeilles domestiques et pour d’autres insectes indigènes, dont il se nourrit. Voir notre page: Le frelon asiatique


Les abeilles mellifères, les guêpes, les bourdons et le frelons vivent en colonies: colonies pluri-annuelles pour les abeilles mellifères, colonies annuelles pour les autres espèces.

Il y a également des abeilles solitaires: chaque femelle fonde son nid et élève seule sa progéniture. Les abeilles solitaires sont également très utiles et elles ne présentent aucun danger.

Pour en savoir plus sur les abeilles solitaires: https://www.abeillessauvages.com/