Nouvelles de nos abeilles et de leur environnement (06/11/2021)

Note d’Oncle Max – 6/11/2021

Cette dernière quinzaine s’est sensiblement rafraîchie, ce qui a entraîné un resserrement de la grappe dans la ruche et une réduction de la consommation des réserves. La moyenne de consommation (sur les 3 dernières semaines ) est descendue à 80gr par jour.
On peut observer de temps à autre quelques abeilles mortes sur la planche de vol. Ce sont les vieilles butineuses qui ont tiré leur révérence en apportant les dernières gouttes de nectar ou grains de pollen glanés dans les environs.

En écoutant le webinaire de Jean Riondet sur le nourrissement des colonies (lien transmis dans la précédente Note d’Oncle Max), nous nous sommes posé des questions sur ce que nous devrions prévoir ou non pour le début de l’année prochaine.

Estimer les réserves dans une colonie n’est pas chose aisée, surtout avec une météo si douce que nous avons eu en ce début d’automne et qui a favorisé les dépenses énergétiques de nos colonies, sans parler d’une prolongation du couvain d’arrière-saison. Soupeser délicatement les ruches tous les 15 jours ou 3 semaines selon les cas (si possible en soulevant l’arrière de la ruche avec un peson > ce qui donnera de manière indicative la moitié du poids).

Certains pensent laisser leurs colonies se développer sur la miellée de printemps (saules principalement, suivis des fruitiers). D’autres, par contre, souhaitent avoir des colonies assez fortes pour faire profiter leurs colonies de la miellée de printemps comme le suggère Jean Riondet et pour autant que la météo soit favorable.

Dans ce dernier cas de figure, comme le préconise J.R., un apport de candi protéiné 40 jours avant l’explosion des fleurs (de saules) est à prévoir pour stimuler le développement du couvain. Quel candi protéiné et à quelle date commencer cette petite stimulation ? J’en parle aujourd’hui car il est préférable de prévoir ses achats avant la fin de l’année.

Tout d’abord, jusqu’au 15 février il n’est pas nécessaire ni utile de donner du candi protéiné, mais seulement du simple candi (genre Apifonda) pour compenser un manque éventuel de réserves. NB: donner +/- 500gr à la fois est préférable que de mettre un sachet de 2.5kg, à moins que vos ruches ne soient pas à proximité. Des barquettes en plastic alimentaire conviennent très bien pour ce faire.

Suivant les conditions météo, il peut être envisagé de donner un peu de candi protéiné à partir de la mi-février afin d’avoir suffisamment de butineuses 40 jours plus tard, soit vers la fin mars quand les saules marsault et les cornus mas seront en fleurs et un peu avant la floraison des saules cendrés et des saules-osiers.

Vers quel type de candi protéiné s’orienter : en faisant une présélection, 3 produits sont en tête du peloton en termes de qualité, à savoir : le Candipolline, le Neopoll et le Nutripro+10%(Royal Care). Le Candipolline contient de la glycérine, ce qui ne me paraît pas idéal en terme alimentaire pour l’abeille. Le Candipolline et le Neopoll contiennent du pollen à un pourcentage non spécifié et vraisemblablement stérilisé pour éviter les transmissions de maladies mais, par contre, ce pollen stérilisé a perdu toutes ses propriétés enzymatiques et autres. Reste le Nutripro+ 10% qui affiche donc 10% de protéines 100% végétales de substitution de pollen composées de : 10 acides aminés : Proline, Lysine, Méthionine, Cystéine, Tréonine, Tryptophan, Valine, Arginine, Histidine, Isoleucine, Leucine, Phenylalanine.
Vitamines : E B1 B6 B9. Minéraux : calcium, phosphore, potassium, magnésium, fer.
Oligoéléments : cuivre, zinc, manganèse, chrome, sélénium. Ce produit est composé de 87% de saccharose issu de la betterave doublement raffiné et sirop de glucose sans OGM.

NB: le Neopoll contient aussi 87 % de sucres avec 0.3% de protéines brutes (pollen 100% d’origine allemande) sans savoir quel type de sucres il s’agit. Quant au Candipolline, il s’agit aussi de sucre de betterave (saccharose), sirop de sucre, glucose, pollen, caséinate (lait), albumine (œufs), glycérine, sans connaître les proportions; donc avec des protéines animales.

Nous pouvons regretter une certaine opacité dans les produits alimentaires pour abeilles (sauf pour Royal Care avec son Nutripro+10%). La société Royal Care est franco-belge, basée un peu au nord de Tournai. En sus de son produit qui me semble tout à fait correct, il est produit en Belgique et dans l’esprit de circuits courts, pourquoi ne pas opter pour celui-là (et d’autant plus qu’il est presque 40% moins cher que les deux autres par carton de 4.5kg – 10 sachets de 450gr -). Ce conditionnement de 450gr permet aussi d’éviter un gaspillage lorsque les floraisons printanières démarrent et que les abeilles délaissent le candi protéiné. https://www.royal-care.fr  NB : on en trouve aux Ruchers Mosans à Dinant qui peut vous en envoyer, mais ils ont encore seulement l’ancien conditionnement en boudins de 450gr (en promo !) qui n’est pas aisé à manipuler. Les Ruchers Mosans proposent aussi le Neopoll et le Candipolline. Beeboxworld propose du Candipolline ou des protéines premium de Royal Care pour mélanger à du candi simple; Nectarist (Leuven) vend du Neopoll. Pour le candi simple avant le candi protéiné, l’Apifonda ou le Chant’Abeilles sont les plus utilisés.

Tout ceci est de l’information et non une incitation à à faire de la stimulation, mais référez-vous à ce qu’en dit Jean Riondet dans son webinaire cité plus haut et fort instructif. Si vous avez un environnement pauvre en floraisons printanières hâtives ou si la météo est tellement exécrable que les abeilles ne peuvent profiter de ces dernières, ce genre d’appoint alimentaire peut s’avérer très utile pour soutenir des colonies qui redémarrent.

Il faut se faire une idée personnelle de sa conduite printanière et planifier déjà les besoins éventuels des colonies. Attendre le 15 février pour décider, ce sera trop tard.

Offre de formation et de conférences par Arista Bee Research Belgium fin 2021-début 2022

Dans le cadre du programme apicole wallon 2020-2022 de sélection d’abeilles résistantes au varroa, l’asbl Arista Bee Research Belgium souhaite vous inviter à des formations et conférences sur divers sujets en rapport avec la sélection d’abeilles résistantes.
Pour rappel, le but de l’asbl est de coordonner et de former les apiculteurs souhaitant participer au projet wallon de sélection d’abeilles résistantes à Varroa dans les différentes races et sous-espèces.
Une des particularités de ce projet est qu’il fait collaborer ensemble des apiculteurs de tous horizons et races autour d’un objectif commun bénéfique à tous. Les formations et conférences permettent ainsi de lancer au sein de sections, de ruchers-école ou de groupes une dynamique d’élevage autour d’un projet fédérateur. La coordination globale, le suivi et l’organisation de ces groupes est alors assurée par les deux employés de l’asbl avec comme objectif de rendre les groupes les plus autonomes possible dans leur travail de sélection.
Pour atteindre l’objectif d’avoir des abeilles en bonne santé en absence de traitement acaricide et possédant les caractéristiques propres à la race ou sous-espèce, des techniques et connaissances spécifiques sont nécessaires. En effet, en plus de maitriser l’élevage de reines, de faux-bourdons et l’insémination, les participants doivent être capables d’évaluer la valeur en élevage de leur cheptel apicole pour choisir la génétique du futur. Et cette évaluation demande une bonne connaissance de l’abeilles en général, de ses caractéristiques et particularités et de ses maladies.
Les cycles de conférences que nous vous proposons à nouveau cette année s’inscrivent parfaitement dans cette logique de sélection.
Certains cycles de conférences seront donnés sur Zoom afin de permettre l’accès à l’information à un plus grand nombre de personnes. Alors que d’autres cycles de conférences seront donnés en présentiel afin d’assurer la bonne compréhension de l’exposé par l’ensemble des participants présents et de favoriser les débats. Pour les conférences proposées sur Zoom, aucune inscription n’est nécessaire.
Cependant pour les conférences en présentiel, il est demandé de s’inscrire. Vous recevrez un mail validant votre inscription. Ces conférences sont disponibles pour tous et s’ajoutent à celles qui sont dispensées au sein des sections, cercles, etc. Vu le nombre de places limité, les premiers inscrit/connectés seront les premiers servis.

Voici le programme général des prochains mois, composé de conférences générales sur le sujet de l’abeille résistante et de trois cycles sur une thématique particulière. Elles sont ordonnées dans un ordre chronologique par catégorie.

Conférences générales
• 18/1 à 19h – Zoom – Présentation des résultats de la saison de sélection 2021 – Sacha d’Hoop https://us02web.zoom.us/j/86134659591
• 1/3 à 19h – BBC – Présentation générale du projet wallon de sélection d’abeilles résistantes –Didier Brick

Cycle « Santé des abeilles »
• 23/11 à 19h – BBC – Biologie du varroa et méthodes de lutte biotechnique contre celui-ci – Jean-Luc Strebelle
• 7/12 à 19h – BBC – Dynamique et facteurs influençant la population de Varroa – Sacha d’Hoop
• 14/12 à 19h – BBC – Traitements et prévention contre la Varroase – Dr Benjamin Charles
• 25/1 à 19h – BBC – Les autres maladies de la ruche – Dr Benjamin Charles

Cycle « Sélection des races »
• 11/1 à 19h – Zoom – Historique de sélection – Didier Brick – rediffusion et débat
https://us02web.zoom.us/j/83555103268
• 1/2 à 19h – Zoom – Sélection de l’abeille Noire – Hubert Guerriat – rediffusion et débat
https://us02web.zoom.us/j/82568569670
• 8/2 à 19h – Zoom – Sélection de l’abeille Carnolienne – Guillaume Misslin – rediffusion et débat
https://us02web.zoom.us/j/89536443657
• 15/2 à 19h – Zoom – Sélection de l’abeille Buckfast – Paul Jungels – rediffusion et débat
https://us02web.zoom.us/j/81181157303
• 22/2 à 19h – Zoom – Evaluation des colonies – Julien Duwez et Pierre-Antoine Couvreur
https://us02web.zoom.us/j/81444450038

Cycle « Reproduction de l’abeille »
• Ateliers – La génétique de l’abeille – L’élevage de reines de qualité – Didier Brick
o Séance Rochefort : 11 décembre -9h-16h
o Séance Liège : 12 février-9h-16h
o Séance Ophain-Bois-Seigneur-Isaac : 26 février – 9h-16h
o Séance Tournai : 12 mars – 9h-16h
• 8/3 à 19h – Zoom – Elevage des mâles : préparation à l’insémination et gestion de RAM –  conférencier.e surprise !

BBC = Bee Breeding Center, adresse : Espace del Goutte, Rue de Bois Seigneur Isaac, 40 1421 Ophain–Bois-Seigneur-Isaac. Merci de vous garer dans le parking « invités ».

Lien inscription : https://forms.gle/DVLcbpZfCJmuHYst6
Programme actualisé disponible sur https://aristabeeresearch.org/fr/evenements/
Pour toutes autres questions, n’hésitez pas à nous contacter : julien.duwez@aristabeeresearch.org   ou 0495198581.

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Sauvegarde & santé de l'abeille, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.